MANUEL DE MONTAGE
SYSTEME CONSTRUCTIF BAUPANEL

Le système de construction BAUPANEL garantit une vitesse d’exécution élevée. Le rendement de main d’œuvre peut être estimé à 3,00 heures-homme par m2 d’élément constructif.

Deux étapes sont présentées : a) montage de panneaux et b) bétonnage, avec un rendement compris entre 0,50 et 2,50 heures-hommes par m2. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’avoir tous les éléments indiqués ci-dessous pour procéder à un travail continu.

Installations
Perceuse
Barres d’acier de 6mm
Séparateur de béton
Règles
Machine à projeter
Equerre et fixation
Truelle, taloches et règles
Pré-encadrement pour les portes et fenêtres
Fil a plomb
Poutres
Agrafeuse
Soupentes et piliers
Pince
Mousse de polyuréthanne
Scie radiale
Tire-ligne
Cisaille – pince
Implanter et assemblage de nettoyage
Mise en place des panneaux

Il faudra utiliser deux barres de 6 mm de diamètre maximum, de 40 cm de longueur (b) placées en quiconque avec une séparation de 37,5 cm de longueur (1/3 de la largueur du panneau). La séparation entre les barres doit être toujours égale à l’épaisseur du panneau + 17 mm (a).

Il faudra réaliser les trous dans la fondation avec une mèche de 6 mm et une profondeur minimale de 50 mm pour ensuite clouer les barres à coup de marteau. Il n’est pas nécessaire de faire un scellement chimique car il y a une résistance à l’effort tranchant (b).

Il est préférable de tracer les lignes des fondations par rapport à la position des lignes des barres de montage et que les barres d’une file s’enfoncent.

Ensuite, le panneau se place et ces barres s’attachent avec les mailles en acier. Pour finir, les barres correspondantes à la deuxième file s’enfoncent dans la face opposée du panneau (a).

Il faut toujours commencer le montage par un coin de l’édification pour que deux panneaux placés en équerre se soutiennent (c). Cette union au coin s’attache grâce aux mailles de protection angulaire qui se place du sol ou plafond sans recouvrement ni interruptions. Les panneaux s’attacheront aux barres de montage placées au préalable.

Les panneaux s’attachent entre eux avec des agrafes chaque 40-50 cm (d).
En général, les embrasures correspondantes aux portes seront respectées alors que les fenêtres seront coupées ultérieurement, dans la position indiquée sur le projet.

ALIGNÉS
PLOMBERIE ET PLACEMENT DES ÉCRANS CORNER

Des barres transversales horizontales seront placées au dessus des lignes des linteaux de fenêtres et de portes pour aligner les murs. Des tubes d’acier carrés ou des poutres en bois peuvent être utilisés. Ils seront attachés à la face opposée du panneau (e).

Pour tenir ces règles, des piliers inclinés ou des équerres articulées seront utilisés. Ils se fixeront à la plaque soutien horizontale. Ces équerres permettront d’avoir un parfait aplomb. Séparation entre les équerres : chaque 2 à 3 panneaux. L’attache des règles doit se faire depuis la face opposée au panneau (f).

Les piliers tout comme les équerres doivent être parfaitement fixés à la plaque soutien horizontale pour résister aux éventuelles forces du vent.

Tous les éléments de l’alignement, d’aplomb et de fixation doivent être sur une seule face du panneau, la partie opposée doit être dégagée C’est à ce moment-là que l’étape de projection du micro-béton commencera.

Les mailles angulaires s’attacheront à un seul des deux panneaux qui se trouvent, pour obtenir le mouvement et l’aplomb correct de ces derniers, avec une tolérance maximale de 8 mm (g).

Les panneaux pourront se monter au sol par groupe de 3, 4 ou 5 unités pour lever ensuite l’ensemble et le placer à sa place (h).

aplomado-2
CUT HOLLOW et écrans plats POSITIONNEMENT
POSITIONNEMENT ET INSTALLATIONS subframes

Le placement des panneaux de tous les cloisonnements continuera sa progression, en respectant la position des embrasures correspondantes aux portes. Il faut disposer de tous les pré-encadrements des portes et des fenêtres au début du montage de panneaux.

Le découpage des panneaux pour réaliser les embrasures de fenêtre pourra se faire avec une scie radiale ou une scie sauteuse. Avec le haut des embrasures, des bandes de maille d’acier de 29 cm de longueur (1/4 de la maille plate) disposées à 45° se placeront.

Les pré-encadrements doivent avoir une profondeur égale à celle du mur déjà bétonné (eps +70 mm) pour que ses bords puissent être utilisés pour ajouter la couche finale de micro-béton (j).

Une fois que les portes et les fenêtres sont placées, il faut procéder au placement des mailles angulaire sur celles qui soutiendront les panneaux horizontaux. Ces mailles s’arrêteront sur les arêtes verticales pour éviter une superposition de couches de protection.

Les embrasures des fenêtres auront une ampleur maximale de 2 cm et leurs pré-encadrements seront retirés après le mur de béton (i).

Lors de cette étape, il faudra également réaliser la fondation des rampes d’escalier accrochées aux murs et aux paliers, pour laisser les mailles angulaire placées pour sa prochaine fixation.

Les embrasures des portes disposent de pré-encadrements en bois dont les attaches resteront fixées au panneau puis reçue dans le mur de béton.

La pré-installation des tuyauteries d’électricité et d’eau seront réalisée en utilisant un pistolet à aire chaud avec lequel se feront les saignées en diminuant le polystyrène dans la trajectoire de chaque conduit. La tuyauterie flexible se placera derrière la maille d’acier des panneaux. Les tuyauteries rigides, comme les boîtes de distribution et de mécanisme se placeront en coupant la maille d’acier ; après le placement, il faudra procéder à la restitution de protections avec des bandes de maille plate d’acier (k).

PREMIÈRE APPLICATION COUCHE POUR UN Microconcrete FACE
APPLICATION COUCHE Microconcrete SECONDE VISAGE

Le bétonnage des murs va commencer, depuis les faces opposées à celles où les éléments d’aplomb et d’alignement se placent.

Pour tester la résistance du micro-béton, des éprouvettes prismatiques de 40 x 40 x 160 mm selon UNE 1015-11 (Méthode d’essais pour des mortiers) seront utilisées. Elles seront soumises à la flexion et la compression selon le plan de contrôle élaboré.

Lorsque des mortiers secs seront utilisés, il sera indispensable de vérifier que la mesure indiquée sur le débitmètre correspond au pourcentage d’eau de gâchage indiquée par le fabriquant. Il faudra donc mesurer la machine avant de l’utiliser. A ce moment-là, l’équivalent en débit d’eau de la valeur en pourcentage en poids est calculé, indiqué par la fabriquant du micro-béton industriel, exprimé en litres/heure comme c’est le cas pour les tubes gradués des machines de projection (l).

L’épaisseur du bétonnage sera normalement de 30 mm mesurés sur la partie externe de l’onde du polystyrène expansé. En considérant que la profondeur de cette onde est égale à 12 mm, l’épaisseur moyenne de la couche de micro-béton mesurera 36 mm pour chaque face de panneau (ll).

Le bétonnage pourra être réalisé par projection pneumatique ou par versement, dans ce cas il faudra utiliser un système de coffrage.

La projection pneumatique sera toujours réalisée en deux couches de 30 mm au total ; la première fera 20 mm (minimum) d’épaisseur moyenne, elle couvrira presque la totalité de la maille d’acier du panneau ; puis sera posée la dernière couche (m), qu’il faudra renforcer avec une maille de fibre de verre résistante aux alcalis (Mallatex ou autre fibre de verre équivalente). Cette couche pourra également être renforcée avec une maille légère à triple torsion. Ce deuxième renforcement sera obligatoirement utilisé, si, pour certains projets, les épaisseurs de la couche de micro-béton dépassent 30 mm.

La première couche sera appliquée en forme de cordons horizontaux successifs de bas en haut, en commençant par le pied du mur. De cette façon, les cordons s’empilent les uns sur les autres en évitant qu’ils se décollent. La hauteur maximale recommandée pour la première couche est de 5,00 m. Le matériel étant encore tendre, il faudra utiliser une truelle dentée en étalant légèrement la couche mise, en la laissant rugueuse mais avec une épaisseur uniforme. Si l’application de la première couche a été correctement effectuée, la maille d’acier du panneau ne devrait pas se voir.

HORMIGONADO CARA OPUESTA

La première grosse couche est très importante et fondamentale pour réduire la superficie de l’exposition par unité de volume de masse de béton pour un contrôle de la contraction et du durcissement. La deuxième couche, de normalement 10 mm d’épaisseur, sera mise de haute en bas. Si la construction est supérieure à un étage, la couche de façade pourra être mise en une seule fois après que les autres travaux d’installation du panneau soient terminés (n).

Le temps entre la première et la deuxième couche doit être le plus court possible ; il est préférable de mettre la deuxième couche le même jour ou le lendemain. Si le cas contraire se présente, il faudra utiliser une couche d’adhérence sur la base d’une résine acrylique aqueuse, avant d’appliquer la deuxième couche.

L’épaisseur de la couche de micro-béton se définir avec les poutres en bois, PVC ou métalliques, qui pourront s’attacher aux barres transversales des mailles d’acier des panneaux. Il est fondamental que ces poutres puissent s’enlever simultanément en appliquant la deuxième couche pour que l’embrasure laissée par les poutres soit rebouchée en même temps. Si vous voulez réaliser des poutres avec le même matériel, il est préférable de les faire après la première couche (o). Il est important d’utiliser une couche d’adhérence entre la poutre de matériel et la couche appliquée pour éviter les fissures.

Vous pouvez également placer des poutres mobiles de 25 mm attachées à la maille du panneau pour appliquer la première grosse couche et ensuite la deuxième avec la maille de protection d’une épaisseur de 5 mm.

Une fois le bétonnage d’une face terminé, les éléments d’alignement et d’aplomb placés sur la face opposée pourront être retirés. Le bétonnage de cette face pourra alors commencer. Le délai pour enlever les règles et les équerres dépend de la température ambiante mais en général il faut compter entre 24 et 48 heures.

MONTAJE DE SOPANDAS Y ENCOFRADO
PANNEAUX DE MONTAGE PREPARATION Forged

Sur chaque panneau forgeable il faut placer une entretoise de protection de 3 mm de hauteur, de 3 à 4 par m2 sur une seule face, et sur les extrêmes où le recouvrement de mailles ne dépasse pas, des bandes de mailles seront attachées pour établir la continuité entre les plaques (p). Le montage de l’ensemble des plateformes est réalisé, plateformes et piliers qu’ils soient traditionnel ou pré-protégés avec n’importe quel système de type Mecanoflex ou similaire à celui-ci. Ensuite le coffrage avec des planches de coffrage ou des planches phénoliques est réalisé selon le besoin, puis nettoyé. Pour finir, on applique le décoffrage.

Il ne faut pas oublier que si le bâtiment fait plus d’un étage, il faut laisser un espace séparé d’au moins 60 mm entre les panneaux du forgeage et du mur, pour donner une continuité à la face du micro-béton, étage à étage (q). Il ne faut pas le faire sur le haut du bâtiment pour éviter le pont thermique. Où les joints de mur et de plancher sont au maximum (r).

VERTIDO CAPA INFERIOR MICROHORMIGÓN Y COLOCACIÓN PANELES
COLOCACIÓN MALLAS PLANAS , ANGULARES , REFUERZOS

Ensuite, il faut verser une grosse couche de micro-béton de 30 à 40 mm d’épaisseur sur le coffrage, en même temps que les panneaux, préparés au préalable avec ses séparateurs et ses mailles. Les panneaux devront se plonger dans la pâte fraîche jusqu’à qu’ils soient soutenus avec ses séparateurs (s). Dans le cas où il n’y aurait pas de faux plafond, lors de cette étape, il faudra placer des boîtes d’encastrement rondes avec couvercle pour cloison, sur tous les points de lumières nécessaires (t).

Remarque importante : avant de verser la couche de compression, il faudra vérifier qu’aucun mur de l’étage suivant ne remplit la fonction de poutre, où le plancher accroché est en train d’être monté. Dans ce cas, avec le versement, il faudra réaliser les protections correspondantes au détail de construction de l’union entre ces éléments, selon les exigences de chaque projet (u).

Une fois que tout est vérifié, la couche de compression d’une épaisseur de 50 mm sur la maille supérieure du panneau peut être versée. Cette couche pourra être réalisée avec le même micro-béton que celui utilisé sur les murs, ou alors avec un autre béton. Il est fortement recommandé de ne pas dépasser 10 mm pour l’agrégat (u).

COMPRESSION BÉTON COUCHE DRESS
NEXT FLOOR POSE PANNEAUX

En cas de planchers inclinés et d’escaliers, des panneaux du même style pour planchers horizontaux seront préparés, comme le coffrage incliné selon le projet avec ses soupentes inclinées et ses piliers.

Il faut commencer le montage depuis le point le plus bas en plaçant la première file de panneaux soutenus directement dans le coffrage sur ses séparateurs. Ensuite, il faut procéder au remplissage de l’embrasure inférieure en donnant également une légère couche sur la partie supérieure pour donner une stabilité et éviter que les panneaux se lèvent. Il faut faire la même chose avec la file suivante jusqu’à compléter le plancher incliné. Il restera juste à compléter l’épaisseur de la couche de compression (w, x).

En général, le décoffrage peut se réaliser 2 semaines après le bétonnage, en laissant quelques piliers séparés de 2 m, pas plus, jusqu’à la troisième semaine où l’on pourra retirer tous les étayages, sauf si un chantier en a encore besoin.

Remarque importante : lorsqu’un plancher et accroché à un mur d’un étage supérieur, il faudra garder l’étayage jusqu’à que les murs supérieurs soient complétés et qu’ils puissent recevoir des couches.

Comparte esta noticia en: